Sorties DER du long...WE du 1er mai ( 01/05/2008 et suivants )

Pour faire face à l'oisiveté naissante d'un long WE de 4 jours, notre président a mis en place toute une série de sorties sur le Lac du Der. Il était donc possible de plonger du jeudi matin au samedi après-midi sous un magnifique soleil : presque mieux qu'à Bormes !

Vu le nombre de courageux inscrits, il y eu une plongée jeudi AM sur le vieux Der , une plongée vendredi AM et vendredi de nuit , ainsi qu'une plongée samedi AM sur l'ile au mouton..

Et voici un rapide résumé en photo de la plongée de nuit de vendredi :

Arrivé pour 19H, je découvre les plongeurs de l'après-midi en train de débriefer en sirotant un bon jus de houblon, tranquille, au soleil. Les combis encore humides de la dernière plongée essaient de sécher au soleil. Et comme il ne faut pas traîner, nous changeons de coté pour préparer le repas du soir : petit barbecue, chips, pâté et tout le monde est rassasié ! Une petite vaisselle ( merci au jeune tagueur qui s'en est occupé et qui préfère rester anonyme! ) et il est l'heure de sortir le matériel.

Là, pas le temps de rigoler : il faut renfiler les affaires humides ! Maillot de bain, combinaison, chaussons, gants... tous le monde hurle que c'est froid, que c'est fou , "et qu'est-ce qu'on fait là", " et si j'avais su je serai allé aux Pingouins Bragards " etc.. Mais bon, la plongée c'est pas un sport de mauviette et faut pas hésiter à faire un petit effort n'est-ce pas ? En attendant, pour cette plongée de nuit, tous ces efforts ne seront pas vains puisqu'on aura vu une raie au der ! C'est pas banal ( si, si, cherchez bien sur les photos ! Bon, d'accord c'est une raie lewis mais on fait ce qu'on peut ! Bouuuuuuuu ! ).

Une fois tout le monde équipé nous partons embarquer quelques mètres plus loin. Finalement nous sommes vraiment privilégiés : un local pour se changer à l'abri et le bateau juste à coté : le rêve ! Pour être honnête, c'est vrai qu'une fois que l'on passe à la pompe, on revient vite les pieds sur terre vu le prix du baril... mais je m'égare !

Et une petite vidéo du départ en bateau. Elle est pas belle la vie ?

Nous voilà en route pour l'ancien port de ski nautique sur le site de Chantecoq.

Une fois la mise à l'eau effectuée, nous voilà partis à la recherche des grands prédateurs du Der : goujons, alevins et autres vers de vase...euh non... plutôt brochets carpes et...silures !

En fait, les fonds ( - de 3m ) étaient mystérieux et peu rassurants : les énormes enchevêtrements de racines apparaissaient au détour du faisceau étroit de nos lampes de plongée, sans prévenir... un vrai film d'horreur ! Et entre ces troncs s'étendait un vaste champ d'herbe à faire mourir de joie un vendeur de tondeuse à gazon !

Nous avons aperçu quelques alevins, des oeufs certainement tombés des nids en surface et puis...rien...La vie semblait avoir déserté ce lieu.... Quand soudain au détour du faisceau de ma lampe....

...un petit silure de 70cm nage en pleine eau tout doucement avant de faire demi-tour et de me passer sous les palmes, à peine dérangé par ma présence ( j'ai même l'impression qu'il s'en moque royalement !). Nous le suivons quelques instants avant qu'il ne disparaisse hors de nos faisceaux. Dommage, allez on repart. Et là , nous tombons sur un beau bébé qui fait bien son mètre de long, posé dans l'herbe. Il semble ronfler et se laisse mitrailler par le photographe ( NB: toutes les photos sont loupées! ). Nous l'observons un peu et je me décide à le toucher : pas de bol, je l'ai réveillé et en à peine un quart de seconde il a disparu ! Fin de la recherche... les sangliers ont tout ratiboisé : plus de visi, trop de particules et nous sommes dans l'eau depuis une bonne demi-heure: c'est le moment de retourner au bateau ( si on le retrouve ! ). Petite sortie hors de l'eau, on repère les feux du bateau et on repart en immersion pour la fin de plongée. Cela me permettra de croiser mon dernier silure en pleine eau, certainement dérangé par une autre palanquée.

Manque de bol pour cette fois , une seule palanquée verra du silure ( heureusement, c'est la mienne ! ). Pour les autres il faudra attendre le WE suivant pour en profiter sur "l'île aux mouches". En tous les cas, silures ou pas, ça colle les chocotes de s'immerger la nuit !

Au passage, rassurez-vous : je suis nul en photographie et la visibilité était bien meilleure que ne le laissent à penser ces photos !

Nous sortons la tête de l'eau, on se mouche, on vérifie que tout le monde est là ( dès fois qu'un silure géant soit en manque de nourriture ;-) et on profite un peu de la température clémente de l'eau et du calme pour comparer nos plongées : " kes-t'a vu ? Ah bon t'en à vu un ...la vache!...quoi, pas un mais trois !!! la triple vache!!!....à part un oeuf et 2 alevins j'ai rien vu...Bon prochaine fois je plonge avec toi ! " Bref du classique !
Reste à remonter hommes et matériels sur le bateau et à retrouver le port de Giffaumont parce que la nuit, le lac... c'est pas éclairé et il y a les bouées à éviter ! Mais nous y sommes arrivés à coup de lampes de poche !

Encore une fois, tout le monde à passé un bon moment, le beau temps étant tout comme nous de sortie! Merci à tous les participants ! Merci au Président pour l'organisation, à Nathalie pour la logistique alimentaire, à Jean pour la préparation du matériel et à tout ceux qui ont contribué à faire de ces deux WE des moments agréables ( dont les membres de la section motonautisme pour la petite coupe du soir !) .

Et une fois de plus : tant pis pour ceux qui n'étaient pas là !