Examen Commandos

 

Samedi, vers 14h15, avaient lieu les examens Commandos, niveau 2.

Cinq futurs plongeurs de combat participaient à ces épreuves encadrées par leurs gradés.

 

Avant tout, préparation du matériel de plongée et du bateau. (Le XR 32, le même que le GIGN !)

 

Ensuite relaxation ...

 

puis échauffement musculaire et totale concentration...

 

... nan, nan, nan j'ai dit concentration !

 

Les hommes sous pression accèdent à la plateforme d'entraînement

(" Non ce n'était pas le radeau, de la Méduse ce bateau ..." )

 

Déchargement des équipements individuels ( 25 kg chacun ) et réglages pointilleux ( Yoan garde le saucisson à bord )

 

Il ne faut pas oublier d'emporter son marteau personnel, en cas de rencontre avec un silure de 2m.

 

 

Le Colonel Stéphane prépare les réserves en eau qui seront utiles après l'effort et supervise le briefing !

Enfin, au bout de quelques heures, les commandos sont prêts à s'élancer pour les épreuves !

 

L'adjudant Francine et le lieutenant Romu ( eh oui, il était présent ) veillent à la sécurité de tous.

 

Départ 1ère épreuve : PMT sur 9,2 km ( Conversion GRES : 500m ). Après quelques minutes, les hommes à la condition physique exceptionnelle sont affaiblis. Les bras sont lourds, le corps aussi. La berge est loin, très, très, très loin !

 

Départ 2nde épreuve : Capelé sur 3,7 km ( Conversion GRES : 250m ). L'épreuve est difficile. Expulsion du bateau après 3 saltos-bascule-arrière. Ensuite, il faut porter dans l'eau une bouteille de quelques tonnes sur le dos, sans gonfler son gilet. Respiration obligatoire par le tuba sous peine de se faire rayer de l'ordre des commandos !

 

Départ 3ème épreuve : Apnée sur 171 m de profondeur ( Conversion GRES : 5m, 5m et 5m ). Le jeune Christophe ne ramène pas la plaque attestant de la profondeur. Ce sera limite élimination.

 

Retour au port. Les hommes ont juste la force de mettre pied à terre. L'un d'eux tente même un signe de salut à ses supérieurs (en vain, trop épuisé). Les épreuves furent éprouvantes.

Les gradés valident toutefois les épreuves et offrent une récompense aux commandos niveau 2 ( cherchez l'erreur ! )! Bravo !